Avatar de Alexis
Publié par :
🕒 Temps de lecture : 18 min
🗓️ Dernière mise à jour de l'avis : 07/04/2023

Dans quoi investir 100 euros par mois en 2024 ?

Une idée reçue persiste autour des investissements financiers : il est indispensable de disposer d’un énorme capital pour se lancer. Cette affirmation n’a jamais été aussi erronée. Avec Internet et l’émergence de nombreuses solutions d’épargne, les placements financiers n’ont jamais été aussi accessibles, même pour les petits budgets. Imaginez que vous puissiez investir 100 euros par mois.

Nous avons réuni dans ce guide ultime, tous nos conseils et avis d’experts pour se lancer avec une petite somme mensuelle. Oubliez les fortunes éclairs et bâtissez votre patrimoine progressivement avec un effort financier programmé et adapté à vos finances.

investir 100 euros

Note des experts

Avant toute chose, rappelons que le guide d’investissement qui va suivre est à caractère 100 % informatif. Il ne s’agit en aucun cas de conseils en placements financiers, mais d’un état des lieux factuel des opportunités d’investissements disponibles sur le marché. 

Somme à investir100 € par mois
Meilleur investissementLivret réglementé
RisquesFaibles
Gains potentielsFaibles

L’avis de notre investisseur sur une somme de départ de 100 €

Nous n’allons pas nous voiler la face. Commencer à investir avec seulement 100 € n’offre pas l’opportunité de devenir riche en quelques semaines. À moins de décider de spéculer sur le marché des CFD ou des cryptos. C’est une stratégie à haut risque qui demande une grande expertise.

Cependant, nous trouvons très intéressant de mettre en place une épargne mensuelle de 100 €. C’est une stratégie prudente qui permet soit de financer un projet futur, soit de préparer un investissement plus important. Une excellente méthode pour s’enrichir même pour les budgets les plus modestes, sans mettre à mal ses finances personnelles.

Pourquoi investir 100 euros par mois ?

Non, investir n’est pas réservé aux plus riches. Il est tout à fait possible de se construire un patrimoine financier avec de petites sommes épargnées régulièrement. C’est tout l’objectif de cet article.

Nos experts ont réuni leurs meilleurs conseils et leurs stratégies les plus efficaces, de la plus prudente à la plus risquée, pour placer 100 € par mois et améliorer ses finances personnelles.

Face à un contexte économique sous tension, il est vital, selon nous, de prendre les devants et de trouver des solutions viables pour continuer à tenir son budget, tout en envisageant des projets futurs à l’aide d’investissements réfléchis. Dans une certaine mesure, c’est vital pour les foyers les plus modestes pour préparer leur avenir et celui de leurs enfants.

Les différents types d’investissement accessibles avec 100 €

Une règle incontournable

Avant toute chose, faisons un rappel, qui est pour nous indispensable, concernant les investissements financiers.

Il existe plusieurs règles indispensables à connaître avant de réaliser des placements financiers. Si nous devions n’en retenir qu’une, ça serait celle-ci : avant d’investir 100 euros par mois, prenez le temps de vous constituer une épargne de précaution. C’est une somme d’argent disponible que vous conservez sur un livret bancaire en cas de besoin : réparation sur une automobile, changement de lave-linge ou tout autre événement de la vie imprévu. 

L’épargne de précaution ou fond d’urgence permet de faire face aux aléas de la vie sans déséquilibrer le budget du foyer. Cet état d’esprit complète la règle qui dicte qu’il ne faut investir que de l’argent que l’on est prêt à perdre, donc inutile au fonctionnement du foyer familial.

Lorsque que ce bas de laine adapté à vos besoins (quelques centaines ou milliers d’euros) est en place, il est temps d’explorer les multiples options existantes sur le marché.

Les investissements à court terme

1. Épargnez 100 euros par mois dans un livret A

Le Livret A est le livret bancaire le plus connu des Français. Il s’agit d’un livret réglementé par l’État qui présente des caractéristiques bien spécifiques :

  • Un taux de rendement à 2% nets annuels (depuis le 01/08/2022) ;
  • Un plafond de versement fixé à 22 950 euros ;
  • Une exonération d’impôts et de contributions sociales sur les intérêts générés.

Alors qu’à une époque le livret A était le support d’épargne idéal pour valoriser son patrimoine sans effort et sans risque, il est devenu beaucoup moins intéressant ces dernières années à cause d’une inflation galopante. Le taux de rendement revalorisé (2 %) ne couvre pas celui de l’inflation (estimée entre 4 et 6 % en 2022). Autrement dit, l’argent présent sur le livret A perd de sa valeur vis-à-vis du coût réel de la vie.

Pour les personnes éligibles, le Livret d’Épargne Populaire (LEP) est une alternative intéressante cette année avec un taux revalorisé à 4.60 % bruts annuels.

Il peut être très intéressant de profiter de placer son épargne sur un livret à taux boosté. Par exemple, 4 % pendant 3 mois après l’ouverture au lieu de 1 % sans plafond de versement.

2. Investissez 100 euros par dans les CFD

CFD signifie Contract For Difference. C’est un type d’investissement qui permet de spéculer sur le cours (à la hausse comme à la baisse) d’un actif sous-jacent. Plus simplement, l’investisseur ne possède pas un actif physique (comme une action de société cotée en Bourse), mais fait des prévisions de tendance de cotation sur des durées très courtes (quelques minutes, heures).

Grâce à l’effet de levier, il est possible de booster sa capacité d’investissement sans augmenter son capital. C’est une stratégie risquée car gains et pertes sont augmentés. La rentabilité potentielle est importante.

3. Placer 100 euros par mois dans les crypto-monnaies

Montons encore un cran en termes de risque d’investissement. Les crypto monnaies sont au cœur de nombreux débats depuis quelques années. Les noms du Bitcoin, Ethereum ou encore Ripple sont régulièrement cités dans les médias. Est-il raisonnable de placer son épargne dans les crypto monnaies ? Faisons un tour d’horizon de cette famille d’actifs.

Comme nous l’avons laissé entendre, le crypto trading reste un exercice risqué que certains experts comparent au casino. En effet, les cryptomonnaies sont des devises numériques qui sont en pleine expansion dont la place dans les transactions financières est encore à faire. Épiphénomène ou solution d’avenir, les crypto monnaies sont sujettes à une très forte volatilité quasi quotidienne, ce qui rend tout investissement très incertain.

Il est donc impératif de garder à l’esprit que chaque euro investi dans une crypto monnaie a de grandes chances de s’évanouir. Peut-être beaucoup plus vite qu’avec le forex trading ou les CFD avec effet de levier.

Pour donner un exemple concret, le cours du Bitcoin a connu de très fortes variations ces 2 dernières années :

PÉRIODECOURS d’une coin BTC (en euros)EVOLUTION (en %)
Mars 2020 – Mars 2021de 5 000 à 51 000+ 920
Mars 2021 – Mars 2022de 51 000 à 35 000– 31
Mars 2022 – Octobre 2022de 35 000 à 20 000– 43

Source : Google Finance

Certes, depuis 2018, sa valorisation a grimpé de 300 %, mais est très instable sur le long terme.

4. Les comptes à terme

Le principe du compte à terme est simple. Le souscripteur dépose des fonds sur un compte spécifique pour une durée et un taux d’intérêt définis. Plus la durée de détention est longue, plus le taux est important. 

L’immobilisation du capital est variable. À partir de seulement 6 mois chez certaines banques en ligne (ex: Klarna) avec des taux débutant à 0.65 %. 

100 € sont insuffisants pour ouvrir un compte à terme. Mais en épargnant pendant une année, ce sont 1 200 € à investir de manière sécurisée.

Les investissements à moyen terme

1. Plan Épargne Logement

C’est l’un des livrets préférés des français. Le PEL permet d’épargner en vue de l’achat d’un bien immobilier avec un taux d’intérêt bancaire attractif. Pour bénéficier de tous ses avantages, il faut une durée de détention d’au moins 4 ans avec un versement initial d’au moins 225 €.

C’est une bonne stratégie pour préparer une future acquisition immobilière, tout en bloquant l’utilisation des fonds avec une rentabilité de 2 % bruts annuels.

2. Les produits boursiers

Dans cette catégorie, nous retrouvons : 

  • Les actions et ETF éligibles PEA (durée minimale 5 ans pour la défiscalisation) ;
  • Les SICAV ;
  • Le financement participatif.

Avec 100 € par mois, votre portefeuille progresse lentement et nécessite des choix. La Bourse présente des risques mais la rentabilité est potentiellement forte.

Les investissements à long terme

Passons désormais aux stratégies plus offensives : potentiellement plus rentables, mais également plus risquées. Voyons quelles options sont disponibles pour investir en Bourse avec 100 euros par mois. 2 familles d’actifs financiers retiennent notre attention : les actions et les ETF. Présentons-les une à une.

1. Investir dans une action

Les actions (ou titres / valeurs mobilières) sont des parts d’une entreprise cotée en Bourse mises à disposition des investisseurs pour participer à son économie globale. C’est un bon moyen pour une société de générer un flux de trésorerie en vendant des actions. Faire l’achat d’une action signifie que l’on devient actionnaire, ce qui octroie des droits dont celui de toucher les dividendes versés par la société cotée en Bourse en fonction de ses résultats financiers.

Comment investir 100 euros par mois en actions ? Il suffit d’ouvrir un PEA ou CTO chez un broker régulé (ex: eToro) et de trader des actions sur le marché concerné. Une telle stratégie permet de mieux répartir son PRU (Price Ratio Unit) et de réadapter si besoin sa stratégie d’investissement avec une diversification très pointue.

2. Investissez dans un ETF

Les ETF : Exchange Traded Funds (ou trackers) sont des paniers d’actifs qui permettent d’investir dans des fonds indiciels très facilement. Pour faire simple, un ETF réplique le plus fidèlement possible les performances d’un indice de référence (ex : CAC 40 ou S&P 500). C’est-à-dire qu’il est constitué de toutes les actions qui sont présentes dans l’indice. En d’autres termes, trader 1 part d’ETF équivaut à réaliser l’achat de toutes les actions constitutives de ce dernier. 

Pourquoi investir 100 euros par mois dans un ETF est une bonne idée ? Ils ont plusieurs avantages notables :

  • Une diversification naturelle de son portefeuille (1 part = plusieurs actions) ;
  • Une dilution mécanique des risques de perte ;
  • De meilleurs frais de courtage ;
  • Une volatilité (variation de cotation) beaucoup plus modérée que dans le cas des actions en Bourse ;
  • Un accès élargi aux meilleurs marchés du monde entier.

⇾ Comment investir dans les ETF avec 100 € par mois ? Plusieurs enveloppes fiscales sont disponibles et recommandées :

  • Le PEA ou Plan Épargne Action qui offre l’accès à une variété d’actifs issus principalement de la France et de l’Europe. C’est un support d’investissement attractif pour sa fiscalité avantageuse (exonération d’imposition sur les plus-values) après 5 ans de détention.
  • Le CTO ou Compte Titre Ordinaire qui est le couteau suisse des placements financiers. Les investisseurs peuvent trader (achat / vente) tous les produits disponibles – action, ETF, OPCVM, obligation, futures – dans le monde entier très facilement.
  • L’assurance-vie permet aussi d’investir dans les ETF selon son profil d’investissement. Les ETF sont présents pour les profils plus risqués où une part plus ou moins large du capital est dédiée aux actifs plus dynamiques.
  • Le trading en ligne via les CFD avec effet de levier.

3. Épargnez 100 euros par mois en assurance-vie

Autre support dans quoi investir 100 euros par mois : l’assurance vie. Il s’agit d’un contrat souscrit entre un assuré et un assureur (ou une plateforme spécialisée qui joue le rôle de broker) qui permet de placer son argent dans différents produits financiers plus ou moins à risque : fonds en euros, unités de comptes (UC) sous la forme d’actions, d’ETF, d’OPCVM ou de SICAV.

Très accessible avec un ticket d’entrée souvent autour de 1000 euros, l’assurance vie en gestion pilotée en ligne rend possible une souscription dès 40 ou 100 euros mensuels. C’est un placement considéré comme sûr, surtout si l’investisseur opte pour un profil défensif (uniquement en fonds en euros). Le rendement est variable, mais oscille entre 1 et 2 % bruts annuels pour le risque minimum.

Sous la forme d’une rente ou d’un capital, l’assurance vie garantit le versement de la somme épargnée pour un bénéficiaire désigné, soit en cas de décès, de vie ou contrat mixte. L’assurance vie permet de souscrire des contrats multi-projets qui s’adaptent à tous les objectifs d’investissement à moyen – long terme.

4. Investir 100 euros par mois dans le crowdfunding immobilier

Voici une autre stratégie pour investir son argent petit à petit dans un placement à moyen – long terme : le crowdfunding immobilier. Il s’agit d’un financement participatif géré par une plateforme spécialisée. Cette dernière audite des porteurs de projets immobiliers et collecte les fonds prêtés par les investisseurs particuliers. Tandis que le projet immobilier est financé, les investisseurs sont remboursés de leur capital avec le versement d’intérêts. En moyenne entre 8 et 12% bruts annuels.

Avec un ticket d’entrée autour de 1000 euros, il est nécessaire d’épargner pendant quelques mois pour pouvoir financer un projet de construction. Pour les investisseurs plus impatients, le monde de l’entreprise s’est mis au financement participatif (crowdlending ou crowdequity) avec la possibilité de soutenir un projet entrepreneurial dès 50 ou 100 euros.À notre avis, ces nouvelles solutions de placement financier sont très intéressantes pour diversifier son portefeuille en réduisant significativement les risques de perte de capital (VS la Bourse). Chaque projet est audité avec soin par les plateformes de gestion. Par exemple, chez Homunity (crowdfunding immobilier), le taux d’échec est de 0 % sur de centaines de projets financés.

Avantages et inconvénients des différents investissements

Court terme

AvantagesInconvénients
Disponibilité des fonds (immédiate ou rapide)Rentabilité (trop faible ou trop élevée) selon risque encouru
Différents supports selon profilConditions d’utilisation
Placement accessible pour tous

Moyen et long terme

AvantagesInconvénients
Multiples opportunitésCapitaux bloqués pour une durée plus ou moins longue
Bon équilibre entre rentabilité / risqueConstitution d’un capital initial
Placement accessible pour tousConnaissance technique recommandée

Comment choisir son type d’investissement ?

Comme nous l’avons constaté, il existe plusieurs solutions pour investir 100 € par mois. Cette accessibilité, même pour les foyers les plus modestes, demande un minimum de rigueur pour choisir avec soin le type de support d’investissement. Voici, selon nous, les 3 points à ne pas négliger avant de se lancer.

Évaluation de son profil d’investisseur

Être réaliste et honnête avec soi-même est la base de tout investissement. Il est toujours préférable de sélectionner un placement que l’on comprend parfaitement. Il est donc primordial d’évaluer ses connaissances et son niveau de résilience face aux risques potentiels.

On parlera de stratégie défensive pour un investisseur prudent et de stratégie dynamique ou offensive pour un investisseur plus enclin à risquer ses économies.

Les critères de choix

Il existe pléthore d’opportunités. Afin d’affiner sa sélection, il est recommandé de s’informer en profondeur sur chaque support pour choisir un investissement qui répond à ses objectifs financiers et son horizon de placement. Nous avons identifié plusieurs critères essentiels d’après notre expérience : 

  • Le taux de rendement ;
  • La disponibilité ou non des fonds investis ;
  • La durée d’investissement ;
  • Le niveau d’exposition au risque ;
  • Les répercussions fiscales.

Conseils pour sélectionner le type d’investissement adapté à ses besoins et ses objectifs.

Voici quelques conseils pratiques pour choisir un investissement adapté à sa stratégie financière sur la base de 100 € par mois : 

  • Choisir un support avec un droit d’entrée de maximum 100 € ;
  • Privilégier un investissement avec une rentabilité conforme à son horizon de placement ;
  • Favoriser un placement avec des fonds bloqués ou non (selon l’objectif) ;
  • Sélectionner un produit qui diversifie son portefeuille ;

Choisir un type d’investissement prudent ou risqué (selon sa stratégie).

Comment investir ses 100 € ?

Passons désormais en revue les étapes pratiques à suivre pour investir efficacement ses 100 euros par mois. Nous en avons retenu les 4 plus importantes d’après notre expérience financière.

S’informer et sélectionner son produit

Comme l’a dit Francis Bacon, “La connaissance est en elle-même puissance”. Cette citation souligne bien l’importance de connaître dans les moindres détails le produit dans lequel on souhaite investir.

Partez du principe qu’un portefeuille se gère sur le long terme, même si vos premiers objectifs sont assez immédiats. La richesse personnelle se construit petit à petit, surtout avec 100 € investis mensuellement.

Il faut prendre le temps et faire preuve de patience pour choisir l’investissement idéal pour les objectifs visés.

Ouvrir un compte

Lorsque votre choix est fait, il suffit d’ouvrir un compte chez un courtier en ligne, un livret dans une banque ou souscrire une assurance-vie.

Grâce à Internet, la plupart de ces démarches se font désormais en toute autonomie. Quelques pièces justificatives sont à fournir au service client pour permettre le versement des fonds.

Déposer des fonds

C’est à ce moment précis que votre stratégie se met physiquement en place. Avant de déposer votre argent, vérifiez bien que vous avez bien souscrit au produit souhaité. Si tout est conforme, suivez les instructions de versement. 

La plupart du temps, l’opération de transfert se réalise par virement bancaire. Le compte émetteur devient le compte de référence pour les dépôts et retraits futurs. Nous conseillons d’automatiser le processus avec un virement programmé à une date fixe.

Suivre son investissement

Ensuite, il ne reste plus qu’à suivre l’avancée de son investissement. C’est très simple de voir son capital grossir sur un livret d’épargne en ayant un aperçu des intérêts versés à la fin de l’année.

Avec les CFD, le capital peut gonfler quotidiennement de manière assez importante. La dose de stress à supporter est beaucoup lourde à porter.

Les erreurs à éviter

Nous avons établi une liste réduite des erreurs à éviter lorsqu’on décide d’investir son argent : 

  • Emprunter de l’argent pour investir ;
  • Ne prendre en considération que la notion de rendement ;
  • Mobiliser son capital sans réel objectif ;
  • Sélectionner un produit trop risqué sans le comprendre ;
  • Ne pas diversifier son portefeuille ;
  • Confondre Garantie et Sécurité.

Conclusion : Alors, investir 100 euros par mois ?

On valide ! Pour conclure, il existe nombre de possibilités pour développer son épargne très facilement. Le choix du ou des supports d’investissement dépend principalement de sa tolérance au risque et de ses objectifs financiers. Investir 100 euros par mois est une stratégie plutôt sécurisante pour placer son argent.

On voit son capital grossir sans impacter son budget. Il est possible de rectifier sa stratégie à tout moment sans que cela ait une incidence majeure sur la suite du développement de son patrimoine. C’est une approche idéale pour les débutants timorés.

Et pour les budgets un peu plus gonflés ? Nos experts Investclub.fr vous proposent un guide détaillé pour choisir votre prochain plan d’investissement avec 1 000 €.

Conseils complémentaires de nos experts

Le DCA pour réduire les risques

DCA signifie Dollar Cost Average. C’est une méthode qui consiste à développer son capital en injectant de manière programmée et régulière de l’argent à investir. Comme par exemple, 100 euros tous les mois.

Cette méthode est intéressante et particulièrement adaptée aux cryptos puisqu’elle permet de ne pas risquer de trop gros montants en une seule fois. C’est l’occasion d’équilibrer son PRU (Price Ratio Unit), de réduire l’exposition au risque et d’optimiser sa rentabilité globale.

Diversifiez votre portfolio

Nous ne le répéterons jamais assez. Il est primordial de multiplier les supports d’investissement pour réduire au maximum l’exposition aux risques. Bien évidemment, dans la limite de sa capacité financière.

Par exemple, diviser ses 100 € mensuels entre un livret réglementé et une assurance-vie. Si jamais, une année les fonds en euro rapportent moins, vous vous garantissez une rentabilité stable sur votre livret d’épargne.